Aspects de l’héroïsme féminin dans le roman africain postcolonial

Aspects de l’héroïsme féminin dans le roman africain postcolonial

Aspects of female heroism in the postcolonial African novel

Éditions :PDF (Français) - RPJ - Volume 1, n°3, Septembre – Décembre 2022, ISSN : 2790-6248, e-ISSN : 2790-6256

Prétextant des faits sociaux, Mariama Bâ et Régina Yaou ont analysé la condition miserable de la femme dans la société africaine. Une si longue lettre et La Révolte d’Affiba mettent à nu les dysfonctionnements de la société d’une part, et d’autre part, l’engagement des deux personnages pour l’émancipation de la femme. A travers les themes du mariage, de l’instruction et du pouvoir financier, a été démontré l’heroisme féminin et mis en avant leur militantisme pour l’émancipation et l’affirmation de l’identité de la femme.

Parution :
Extrait :
  1. Introduction

Le héros est un personnage que l’on retrouve dans la littérature ou l’art tout court. Il faut entendre par cette désignation, le personnage principal d’une œuvre littéraire. Suivant les différents genres littéraires, cette appellation varie. Ainsi, parlant de roman, on le désigne par le terme de personnage principal, c’est-à-dire celui autour duquel tourne toute l’histoire du roman. Dans le domaine de l’épopée, on parle de héros. Ce dernier a des caractéristiques particulières et des attributs qui le différencient d’autres personnes dans un même récit. Ses actions vont toujours dans le sens du bien de sa communauté. A la lecture de plusieurs romans africains féministes postcoloniaux, nous avons noté que par la nature de leurs actes, les personnages féminins mis en scène luttent pour l’amélioration des conditions de vie et d’existence de la femme africaine. Par la qualité des actions qu

LIRE LA SUITE

ils posent, les personnages des œuvres lues pourraient être assimilés à des héroïnes. C’est ce qui a suscité en nous un intérêt pour le présent sujet : Aspects de l’héroïsme féminin dans le roman féminin africain postcolonial.

Pour un examen objectif de ce sujet, nous avons choisi d’illustrer nos propos sous toile de fond d’œuvres romanesques d’écrivaines féministes de la période coloniale postcoloniale. Il s’agit d’Une Si longue lettre, avec Mariama Bâ du Sénégal et de Régina Yaou de la Côte d’Ivoire ; deux auteures de deux différents espaces, d’aspects culturels et religieux divers. Ces auteurs, par le biais de Ramatoulaye et d’Affiba, rendent comptent de la condition déplorable de la femme africaine dans la famille et dans la communauté. Pour une meilleure compréhension de ce sujet, il est nécessaire de définir le groupe de mots ’’ héroïsme féminin’’.

Il faut noter que l’héroïsme est un idéal d’un héros ou d’une héroïne. Il peut également être perçu comme une force de d’âme exceptionnelle qui fait d’un homme un héros ou d’une femme une héroïne. L’héroïsme peut aussi être défini comme un comportement exemplaire qui est caractérisé par un extrême courage face à toutes sortes d’obstacles ou de dangers ; c’est un dévouement, une détermination, un engagement total à une cause pour laquelle l’on combat.  Quant au mot’’ féminin’’ il désigne tout ce qui se rapporte au sexe féminin, propre à la femme. Dans le cadre de cette analyse, le mort « féminin » est un adjectif qualificatif épithète du nom héroïsme. De la jonction de ces deux mots, il ressort que l’héroïsme féminin, désigne les actions de bravoure posées par les personnages de sexe féminin, dans le cadre de notre étude, les actes de courage qu’ont posés Affiba et Ramatoulaye.

La question centrale de cette étude est la suivante : Dans quelles mesures pourrions-nous dire qu’Affiba et Ramatoulaye sont-ils des héroïnes ? En nous servant de la critique thématique et de la sociocritique, nous analyserons les actions posées par ces deux personnages dans les romans étudiés pour mettre en exergue leur héroïsme.

REGROUPER

Abstract

Using social facts as a pretext, Mariama Bâ and Régina Yaou have analyzed the miserable condition of women in African society. Such a long letter and The Revolt of Affiba expose the dysfunctions of society on the one hand, and on the other hand, the commitment of the two characters for the emancipation of women. Through the themes of marriage, education and financial power, female heroism was demonstrated and their activism for the emancipation and affirmation of female identity was highlighted.

Keywords : Affirmation of identity, money, emancipation, African woman, feminist heroism, education, marriage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *